Dynamix Host

La pénurie des adresses IPv4

web_address_originalDepuis septembre 2012, le RIPE NCC (l’organisme chargé de l’attribution des ressources internet en Europe) distribue les derniers blocs d’adresses IPv4 librement accessibles. Cette étape annonce la pénurie inévitable des adresses IPv4 dans un avenir très proche. D’ores et déjà, de nouvelles règles sont entrées en vigueur chez RIPE NCC et elles rendent les nouvelles demandes d’allocations très complexes (parfois impossibles) à obtenir. Vous pouvez consulter sur ce graphique la disponibilité des derniers blocs IPv4.

Comment assurer la croissance d’internet sans IPv4 ?

Aujourd’hui, l’une des pistes privilégiée par les fournisseurs d’infrastructures internet consiste à racheter des gros blocs IPv4 à des sociétés tierces qui n’en ont plus l’utilité. Cela coûte cher, très cher. Une adresse IPv4 se monnaye environ $15 à $20. Ce marché des adresses IPv4 payantes n’en est encore qu’à ses balbutiements, le prix s’indexera à terme en fonction de l’offre (faible) et la demande (forte).

Et l’IPv6 ?

L’IPv6, c’est pour demain. Où plutôt pour après-demain. Ce nouveau protocole dispose d’un espace d’adressage considérable (adresses 128 bits, soit 2^128 adresses) par rapport à l’IPv4 (32 bits, soit 2^32 adresses). Cependant, en dépit des appels et des évènements réalisés pour promouvoir le passage à l’IPv6, la proportion des utilisateurs utilisant l’IPv6 est de seulement 1% en ce début 2013.

Si l’on met de côté les systèmes de tunnels (6to4), encapsulation, proxy etc., il faut savoir que les adresses IPv4 et IPv6 ne sont pas compatibles. Ainsi, un internaute disposant d’une adresse IPv4 par le biais de son fournisseur d’accès ne peut pas accéder à un site Web disposant uniquement d’une IPv6. L’inverse est tout aussi vrai.

La phase de transition, qui perdurera durant plusieurs années, consiste à doter les hôtes, et plus particulièrement les serveurs, à la fois d’adresses IPv6 et IPv4 de façon à leur permettre de communiquer aussi bien avec les hôtes IPv4 et IPv6.

La situation de Dynamix Host concernant les IPv4 et IPv6

A travers cet article, nous tenons à rassurer l’ensemble de nos clients.

En terme d’IPv6, le RIPE NCC nous a attribué la classe 2a03:f4c0::/32. Pour vous donner un ordre d’idée, cela représente très exactement 79 228 162 514 264 337 593 543 950 336 adresses IPv6.

Au niveau des IPv4, nous disposons, comme chez la majorité des fournisseurs de services, d’une marge de manœuvre suffisante pour nos opérations. Il n’y a pas de pénurie d’IPv4 à prévoir à moyen terme chez Dynamix Host. À ce titre, nous continuons et continuerons à proposer l’option « Adresse IPv4 supplémentaire » au tarif inchangé de 2,00 € / mois.

Posté dans : Hébergement mutualisé, Serveurs dédiés, Serveurs privés | Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *